≡ Menu
Ère nouvelle

Nucléaire

Comment vous sentiriez-vous si quelqu’un vous faisait exploser une arme nucléaire dans le nombril ?

Comment vous sentiriez-vous si quelqu’un vous faisait exploser une arme nucléaire dans le nombril, tout en vous disant que, « bien sûr, cette expérience n’a pour but que de vérifier vos réactions ! » Pensez-vous que la libération à l’intérieur de la Terre, l’énergie contenue dans les armes des fabricants de munitions, ne provoque aucune répercussion ? Si vous aviez des ondes de choc qui vous traversaient le nombril au coeur de ce pays et que la force ainsi créée à l’intérieur rencontrait une force égale produite par les plaques tectoniques de l’océan, vous seriez dans une position des plus précaires. Votre Terre se retrouve actuellement dans cette position.

Et que dire de vos déchets nucléaires que l’on jette dans les failles sismiques ? Est-ce que vous connaissez l’existence de la grande caverne qui remonte sous la Californie, le long de la faille de San Andreas ?* Saviez-vous que des déchets nucléaires ont été mis dans des barils et y ont été jetés ? Vous ne le saviez pas ? Mais bien sûr, comment l’auriez-vous su ? C’est une grotte profonde et le mouvement l’atteindra. Les matières dangereuses seront recouvertes et s’enfonceront encore plus profondément ! Voici ce qu’on trouve dans les replis mêmes de votre propre Terre : des déchets nucléaires.

La Terre a beaucoup de choses à changer, car elle se bat pour sa propre survie. Car les pluies empoisonnées qui tombent sur la côte est américaine et en Europe détruisent les ressources naturelles, les forêts, les terres, les poissons et toute vie qui dépend de l’eau.

Là où jadis on trouvait des îles

Qui mettra un terme à tout cela ? Pensez-vous que la perte de quelques arbres et la destruction d’un certain nombre de lacs suffira à entraîner l’arrêt de ces opérations? Que la pluie qui vous tombe dessus se transforme en une eau empoisonnée que vous devez boire ne constitue qu’un prix modeste à payer pour voir se réaliser un rêve, émerger une réalisation, une technologie, une civilisation.

Les gens ne sont vraiment pas prêts à changer, ils ne peuvent se le permettre. D’ici la fin de 1999, plusieurs endroits qui vous sont aujourd’hui familiers présenteront un tout autre aspect. Et là où il n’y avait pas de terre, on en trouvera. Là où il y avait un désert, on verra partout pousser de jeunes arbres en fleurs. Et là où il y avait des champs de blés dorés, le pain de vie, vous trouverez des déserts, incapables de nourrir la moindre pouce.

La nature réagira violemment en ces endroits où les déchets humains sont déversés dans les nappes d’eau. Quant à la mer qui nourrit en abondance et de façon diversifiée une partie si importante de la population mondiale, un jour viendra où les pêcheurs lanceront leurs filets et ils les remonteront vides. C’est déjà en train de se produire.

Vous n’avez pas trop souffert des turbulences de la nature ni du déroulement des événements en cours, parce que ça n’est pas arrivé dans votre cour. Vous voyez simplement des images de gens crevant de faim en Afrique et votre coeur en est ému. Mais, concrètement, cela ne signifie rien pour vous, car ce n’est pas vous qui mourez de faim. Et cela ne vous touche pas énormément lorsque ce n’est pas votre maison qui est détruite par un tremblement de terre. C’est arrivé ailleurs, on l’a vu aux nouvelles. Et bien que vous soyez désolés pour les victimes du tremblement de terre ou de l’avalanche de boue qui dévalait les montagnes plus rapidement qu’ils ne pouvaient fuir dans leurs véhicules, bien que cela, bien sûr, soit une tragédie, ça ne fait pas vraiment partie de votre réalité, parce que ça ne vous est pas arrivé.

pages: 3436