≡ Menu
Ère nouvelle

L’économie mondiale

Lorsque vous optez pour le courage, vous l’obtenez. Lorsque vous optez pour la peur, elle se manifeste.

Cette énergie vous fournira l’élan nécessaire pour faire les changements qui vous aideront à combler vos besoins. Mais vous devez faire vos choix d’abord et ils ne doivent pas être engendrés par la peur. Ils doivent être engendrés à partir du Dieu à l’intérieur de vous, car telle est la façon efficace de le faire.

Ainsi, vous ne serez pas la victime de vos choix. Si vous le faite de n’importe quelle autre manière, vous allez en devenir la victime.

Comment se débarrasse-t-on de la peur ? Par choix. Vous choisissez d’être effrayé et vous choisissez d’être une victime. Et vous choisissez de ne pas avoir de courage – c’est aussi simple que cela. Lorsque vous optez pour le courage, vous l’obtenez. Lorsque vous optez pour la peur, elle se manifeste.

Et par dessus tout, ne tombez pas dans la « déprime ». Ce n’est pas ce que je désire. Je ne veux pas vous déprimer, je désire vous éduquer, de telle sorte que vous possédiez une compréhension élargie et lorsque vous regarderez par la fenêtre, vous saurez ce qui vient.

Il n’y a qu’un seul endroit dans votre monde où la guerre fait réellement rage. Toutes les autres, « guerres » sont fomentées, créées dans le but de faire naître l’appel à la démocratie, amenant par la suite les prêts pour couvrir les coûts d’installation de cette démocratie. Ces prêts, sous forme de dettes nationales conduisent ensuite à la vente de la volonté des individus. Les pays réellement en guerre les uns contre les autres en ce moment n’ont rien à voir avec cette manipulation, mais plutôt avec quelque chose de très primitif (guerre faisant rage en novembre 1987).

Je désire, que vous considériez, l’économie mondiale et la percée dans la stratosphère. C’est ce qui est en train de se produire sur votre Terre. Je veux vous informer, et non vous mettre à l’épreuve, ni vous intimider face à cela, mais plutôt vous faire réfléchir. Grâce à cette maturité d’esprit, vous comprendrez et vous ne serez plus dorénavant dans l’ignorance, car personne ne vous avertira du déroulement des événements avant qu’ils ne soient réellement accomplis.

Je vous ai souligné uniquement quelques points de vue dans ce présent texte. Les messagers sont des entités qui vous aident à voir. Le prochain messager que je vous enverrai est une vision à l’intention de ceux qui ne croient pas la vie possible ailleurs. J’ai donc demandé aux vaisseaux brillants de se montrer devant vous. Vous pourrez ainsi voir… deux petits messagers*. Je n’ai manifesté aucune de vos peurs. (J’ai pensé que vous n’aviez pas besoin d’aide supplémentaire venant de l’invisible…)

Je ne vous en ai pas envoyé beaucoup de messagers. Mais les visions et les expériences que vous aurez à la suite de cette manifestation seront inoubliables. Ce que je vous communique ici est le courage qui émane de ce corps bien aimé que j’emprunte à l’occasion*. Cela requiert beaucoup de courage de sa part pour permettre à cette information de naître. Car cette information constitue la vérité.

Cela constitue une action très courageuse et très hardie de sa part. Et pourtant, rien n’arrivera à cette famille car je garde la porte de sa demeure.

Grâce à la compréhension de ces choses, mes frères et la poignée des inconditionnels de Dieu seront en mesure de choisir leur identité et leur lieu de travail spirituel. Avec l’information transmise dans ces lignes et grâce à la compréhension de cette information, vous choisirez de vivre le Père intérieur, afin de glorifier ce qui vient.

Je vois votre scepticisme face à cette information. Non seulement mon existence est-elle incroyable pour certains d’entre vous, mais ce que je vous dis l’est tout autant. Je sais à quel point cette information pénètre difficilement votre réalité. Je regarde votre combat !

Il faut avoir un esprit de guerrier pour foncer dans n’importe quelle situation. C’est uniquement lorsque vous vous apitoyez sur vous-même, que vous abandonnez. Vous vous laissez aller en pleurant d’impuissance, vous vous acheminez ainsi vers une mort silencieuse, car quelqu’un vous a mis au tapis en vous disant : « vous n’avez pas l’étoffe nécessaire pour cela. » Je sais qui en souffre, qui est outré et qui comprend totalement. Je connais les fanatiques et les individus réalistes. Je sais à quel point cela fait souffrir votre être. Mais je sais également qu’il est impératif que vous réalisiez cela pour avoir le courage de faire les changements dans votre vie qui vous permettront de survivre !

Il ne s’agit pas ici de partir en campagne et d’aller vous faire tuer pour votre patrie. Savez-vous combien de gens sont morts pour leur patrie ? Ils n’avaient pas vraiment à mourir pour leur pays. Ils sont morts pour les combines de quelqu’un d’autre, pour les transactions artificielles de quelqu’un d’autre ; pour le rêve de contrôle de quelqu’un d’autre. Mais là n’est pas la question ; la question réside plutôt dans la communication de ce qui est réel dans le monde et de ce à quoi une personne vraiment libre pourrait ressembler. Vous pouvez affirmer : « Oui, je suis libre. J’ai un compte d’épargne très imposant. » N’est-ce pas le nom donné à ces petits livrets maintenant ? « Comptes d’épargne ». Vous n’enterrez plus votre « or » de vos jours ? Vous le donnez aux banques… En définitive un endroit sûr.

pages: 5254