≡ Menu
Ère nouvelle

Le pardon

Quand le pardon n’est pas à la mode

Vivre de façon trop honnête peut être très délicat. Par exemple, n’est ce pas hypocrite de votre part de vous indigner du trou dans la stratosphère et, ensuite de monter dans votre automobile, démarrer et aller faire une promenade ? Le fait de vivre de façon honnête est aussi délicat que d’être conscient de la valeur en soi et d’avoir le courage et l’audace de le vivre ouvertement. Cela peut être aussi subtil que de choisir de faire preuve de gentillesse dans une société qui favorise l’indifférence. Peut-être est-ce choisir de pardonner alors que la mode n’est pas au pardon.

Peut-être vous faut-il dire : « À l’intérieur de ma réalité je n’ai pas d’ennemi. Car à l’intérieur de ma réalité seule la gloire de Dieu existe. Et dans la gloire de Dieu omniprésent, il ne réside aucun mal, mais la continuité du bien éternel. Voilà en quoi consiste ma réalité. Car c’est dans le coeur des hommes que naissent la malice et la guerre ; dans le mien, je ne ferai plus de place à ces expressions dorénavant. Je n’ai pas d’ennemis. »

Pouvez-vous être aussi audacieux ? Cela constitue l’expérience d’une vérité reflétée ensuite sur toute la structure de la vie. Le jargon spirituel ne produit aucun effet s’il n’est pas vécu et s’il n’est pas reconnu comme étant la pulsion même de la vie. Une philosophie vous procurera uniquement un lot de verbiage et de répétitions. Elle ne mettra pas du pain sur votre table. Tous les cristaux du monde (vous pouvez vous en entourer, les porter, vous en servir pour travailler, vous asseoir et dormir dessus, les emporter en voyage), n’assureront pas votre survie. Et ils ne vous permettront pas de connaître Dieu. Connaître Dieu est une démarche personnelle.

Tout ce qui est en changement est éphémère. Tout ce qui est en train de se produire peut-être changé l’instant d’après. L’ensemble de la race humaine n’a pas eu d’idéaux récemment, uniquement des buts hypocrites. Mais l’idéal n’est jamais à l’extérieur de vous-même, mais plutôt en vous ; il est vous-même. Est-ce compris?

Comme je vous l’ai dit, vous avez déjà choisi ce qui a été choisi. Et si vous faites des changements maintenant et choisissez de vivre d’une manière qui sera critiquée comme étant stupide, extravagante, inconcevable et comme étant une façon de vivre sans compromis et que cette manière de vivre vous accorde liberté et souveraineté, alors pardonnez à votre frère qui vous critique, car il ne se fait que l’écho des sentiments de ceux qui le possèdent.

Et si vous choisissez d’être le Seigneur, Dieu de votre être, vous verrez la gloire de Dieu et entendrez la voix qui n’a jamais été entendue. Vous assisterez au retour du Christ immaculé et à plusieurs de ses semblables. Vous verrez le Seigneur des Multitudes. Vous verrez la Nouvelle Jérusalem, le Nouvel Âge, l’Ère Nouvelle, comme vous dites. Vous verrez réellement la Superconscience. Avec le retrait de l’ego altéré, le cerveau s’épanouit. Avec le retrait de la peur, l’âme poursuit son évolution. Avec le retrait des cataractes aveugles de la limitation, vous serez en mesure de voir les dimensions et la lumière que vous n’avez jamais perçue auparavant. Vous allez même me voir.

Combien proches sont toutes ces choses ? Votre marché financier sera irrégulier à partir de maintenant et dans le futur ; il a été organisé pour s’effondrer, on a planifié son effondrement, c’est ce qui est à l’ordre du jour.

L’or, en pièces, ne sera pas toujours disponible. Si vous achetez des pièces d’or pur, achetez-les dès que possible. Indépendamment du prix que vous paierez, elles vous permettront d’acheter votre souveraineté dans les jours à venir.

Pour ceux qui travaillent : votre économie est en train de changer et plusieurs des espoirs, rêves et aspirations de la classe moyenne, en Amérique ou ailleurs, ne pourront être réalisés. Et pourtant, il y a une façon plus magnifique de réaliser ces rêves et ces aspirations, non pas dans l’amour de l’argent, mais dans l’amour de Dieu en vous et grâce au pouvoir de manifester ces aspirations. Vous serez aidés à le faire.

Et si vous ne vous êtes pas encore procuré vos provisions, votre nourriture, je vous conseillerais de commencer à mettre de côté des denrées alimentaires, bien que vous puissiez faire un choix différent. Le climat permet la croissance de votre nourriture et ce, à peu près partout dans le monde en ce moment. Les récoltes sont abondantes particulièrement dans le Nord-Ouest de l’Amérique. (Cette information été donné en novembre 1987, il est bon de se le rappeler. Bien que la situation n’ait pas changé pour le Nord-Ouest de l’Amérique, il peut en être autrement en d’autres parties du monde.) Profitez de ce qui est présent maintenant, car ce maintenant peut-être sujet à changement. Certains savent déjà ce que signifie un manque d’eau tout autant que l’achat d’un terrain. L’eau est un élément capital.

Si vous n’avez pas les moyens ni la façon de vous procurer ces choses, mais que vous avez le désir et le besoin de changer, vous serez aidés. Et si vous avez de l’amour les uns pour les autres, aidez-vous les uns les autres. Si vous n’avez pas de terre et que votre frère en possède en abondance, demandez-lui d’y cultiver un jardin et prenez en soi. Vous récolterez. Et si vous dites ne rien connaître de ce qui est contenu dans ce site, je vous enverrai des messagers, ils vous aideront à comprendre… Si vous en faites le choix.

Et si vous dites : « Ma destinée n’est pas en train de se produire de la façon prospère à laquelle je m’attendais. » Tenez bon. Les événements sont précaires. À quoi sert de gagner le monde entier et en fait, de perdre votre âme, ce qui signifie avoir vendu votre droit de choisir, dans le but de conquérir uniquement l’illusion du monde ? Vous périrez et lors de votre dernier souffle votre plus grande peur se réalisera : quelqu’un acquerra ce qui vous appartenait ! Oui !

Je n’ai en regard des Hommes Gris et de l’histoire de la Terre, pas épuisé le sujet, car il y a plus important.

pages: 5153