≡ Menu
Ère nouvelle

Le Libre arbitre

Je suis donc très heureux de constater que vous avez non seulement le courage de lire ces lignes, mais aussi que vous désirez jouir de la possibilité acquise par la connaissance du présent et de l’avenir de prendre librement les décisions qui s’imposent et qui sont si importantes pour le cadeau qui vous est fait, cadeau que l’on nomme la Vie.

Le courage est réellement une qualité immanente en Dieu qui vous a créé. Il y a en vous le soi intérieur , l’ego, et il y a le soi extérieur , l’ego altéré. L’ego altéré manque de courage. Il ne sait que chercher des excuses. Le fait que vous soyez prêts à lire ces mots en dit long sur vous-même. Votre empressement à croître chante donc sur les vents de l’éternité et raconte vos origines et votre destination.

Vous ne retiendrez pas de tout ce que vous lirez, car vous aurez tendance à embrouiller ce que vous ne voulez pas entendre. Mais contrairement à vos émissions de télévision, vous pourrez reprendre ce site et le relire et le relire à volonté.

Qu’est-ce qu’un brouillage ? C’est l’ego altéré qui filtre tout ce qui conduit à votre être intérieur. En d’autres termes, vous entendez ce que vous voulez entendre ; vous lisez ce que vous voulez lire.

Vous aurez donc immanquablement des trous de mémoire. La plupart d’entre vous qui lirez ces pages entendrez et comprendrez le message en entier. Vous aurez une vision claire de ce qui va arriver, non seulement sur ce plan-ci, mais également dans votre propre petit monde intime.

Les mots qui apparaissent sur ce site y ont été placés par un écrivain qui a recueilli ce que j’ai dit et l’a reproduit sur ces pages. Les mots ne sont en fait que du verbiage. Et mon verbiage a certainement été critiqué. Mais ce que vous m’entendez dire n’est qu’un reflet de vous-même et de ce que vous comprenez. Le verbiage est là pour faire connaître des réalités. Les mots estropient les émotions de façon désespérante, mais ce qui vous sont transmis dans ce site brûlent d’un feu qui leur est propre.

Et vous, les entités qui avaient rendez-vous avec le destin, vous percevrez une révélation qui émergera à la lecture de ces mots. Pourquoi ? Parce que ces mots évoquent simplement la vision intérieure qui permet d’apercevoir ce que vous n’aviez pas vue jusque-là.

Il y a plus encore que les mots ne peuvent exprimer. Il y a plusieurs niveaux impliqués dans ce terrain de démonstration que l’on nomme la vie. Et plusieurs de ces niveaux se situent au-delà des mots. On ne peut pas les exprimer verbalement. Et s’ils pouvaient l’être, vous ne les comprendriez pas. Donc, pendant le temps que nous passerons ensemble, vous lirez des mots qui vous permettront de comprendre les changements qui se trament et de comprendre votre droit de choisir en rapport avec cette connaissance.

Les mots que vous lirez seront choisis avec justesse et leur diffusion s’accomplira en dose régulière, paragraphe par paragraphe. Tout ce qui peut être partagé le sera. Votre réaction au contenu de cette lecture se manifestera par les choix que vous ferez dans les prochains mois et les prochaines années.

Le libre arbitre est ce qui vous de différencie des anges

Maintenant maîtres*, parlons de choix. Il est important que vous compreniez la notion de choix, car le choix est un droit inaliénable que chaque entité possède. Vous êtes dotés du libre arbitre par le créateur. Le libre arbitre est la capacité de choisir et de susciter, à partir de ce choix, la co-création avec l’Être éternel… Le principe Mère/Père… Dieu Tout-Puissant… Le Tout qui est le Tout. Le libre arbitre. Voilà ce qui vous différencie des entités que vous appelez les anges, car vous donner forme à ce que l’on nomme le mystère de toutes les autres formes de vie. On vous a insufflé le libre arbitre, le choix et une âme afin de vous permettre d’évoluer à travers le processus qu’on appelle la vie.

Le choix. Tout ce que vous choisissez de faire, vous l’accomplissez. Et cette faculté, le choix, est un instrument au niveau de l’âme. Chacun a accès à ce texte ; cependant, cette connaissance ne vous est fournie que pour vous permettre de réagir selon vos propres choix.

Voilà le don qui vous vient de Dieu, le principe Mère/Père à l’intérieur de vous : votre droit de choisir. C’est un des présents le plus précieux que vous ayez reçus. Et lorsque vous perdez la liberté, vous perdez le droit de choisir. Donc, jusqu’ici, vous avez été en mesure de mettre en pratique le concept du choix.

Vous n’avez pas à croire ni à accepter ce que vous lisez ici. Vous pouvez dire : « Cette vérité ne s’applique pas à moi. » Et il en sera ainsi. Vous pouvez choisir de dire : « Ceci n’existe pas », et cela n’existera pas pour vous. Et pourtant vous continuez d’être aimés ; vous demeurez importants, indépendamment de votre choix. Vous allez lire ce qui est écrit et vous agirez en fonction de vos choix par rapport à votre réalité. Vous choisirez de réagir en fonction du niveau de votre connaissance personnelle. Les choix vous permettent d’évoluer… de ramener l’évolution personnelle à sa juste place. Vous pouvez aussi choisir de stagner dans votre passé, dans lequel plusieurs d’entre vous se sont complus. C’est votre choix.

Ce qui est transmis dans ce site peut diverger de votre propre vérité. Vous pouvez permettre à celle-ci de ne pas s’ouvrir à cette approche. C’est toujours votre choix. Mais je désire que vous sachiez que rien ne vous force à écouter, à faire, ou à réagir à ce qui vous est révélé dans ces pages. Et si vos voisins perdent tout contrôle sur eux-mêmes et vous disent : « vous devriez faire ceci ou cela, sinon vous allez le regretter », on n’en revient toujours au fait que c’est vous qui choisissez. Procédez de même face à tout ce que vous lirez ici. Vous avez choisi de lire : vous avez acquis le droit de regarder ce qui est écrit.

Ce site ne vous transmettra que ce que vos yeux sont prêts à voir. Vous assimilerez seulement ce que vous êtes prêts à assimiler et n’accepterez que ce que vous êtes prêts à accepter.

La peur maintient le gardien à la porte et ce gardien est l’ego altéré

Vous avez également le choix d’être effrayé ou non par ce que vous lirez dans les pages qui vont suivre. La peur est ce qui maintient le gardien à la porte. L’ego altéré est le gardien qui se tient à la porte de votre âme, emprisonnant votre vie dans un comportement répétitif, ne laissant passer que ce qu’il filtre. Pensez au magnifique ego insufflé en vous par l’Essence. Puis, imaginez-le altéré par une force mystérieuse qui vous coupe de vous-même. Vous pouvez choisir d’avoir peur ou d’apprendre. Vous pouvez choisir d’évoluer en accord avec cette connaissance ou d’être affaibli par elle. Vous pouvez choisir de l’utiliser dans votre vie ou de l’écarter.

Mais, bien que vous soyez composés de chair et de sang et vous êtes particulièrement frêle, car vos sentiments sont facilement froissés : une légère égratignure sur votre peau vous fait saigner, vous êtes malgré cela divins. Vous êtes la gloire humaine de Dieu, rien de moins. Une partie de Dieu, sa gloire humaine, frère et soeur devant Dieu, vous l’êtes.

Ce que vous ferez avec ce que je dis dans ce site vous appartient, car ce qui vous y est transmis est la connaissance telle qu’elle est perçue. Le verbe vivant se manifestera, car il est déjà en voie de se manifester. Plusieurs choses dont vous entendrez parler dans ce site sont déjà en train de se produire et plusieurs autres surviendront par la suite.

Maintenant, si nous parlions du temps ? Le temps est, par essence, une illusion. Ceux qui ne perçoivent pas le monde invisible sont, par essence, des hypocrites, car ils adorent le temps. Ils vivent rivés à l’horloge, qu’elle soit un sablier, une horloge hydraulique, ou une horloge mécanique. Et pourtant le temps est invisible. Le temps, parce qu’il est illusoire, n’est pas vérité absolue, car l’illusion varie en fonction de ceux qui la créent.

Ce que je vous dis ici est ce qui est vu en ce moment même, tel qu’il est maintenant. Plusieurs d’entre vous posent la question : « Combien de jours me reste-t-il ? » « Devrais-je faire ceci aujourd’hui ? » « Devrais-je l’avoir fait hier ? » « Est-ce que j’ai emmagasiné assez de fèves ? » Ce qui vous sera communiqué sera basé aussi près de votre structure temporelle que vous en ressentirez le besoin. Et ce que je vous dis sera vu et compté à partir de ce moment . Tout ce qui existe maintenant est le produit d’une force créatrice passée. Il résulte des pensées, attitudes, souhaits, désirs et, bien sûr, des choix d’hier. Avez vous bien lu cela ? Tout découle d’une force créatrice dont l’origine se situe hier ! Hier vous avez imaginé qu’aujourd’hui se produirait et le voilà ! Chacun d’entre vous savait qu’aujourd’hui serait ici et c’est effectivement ce qui se produit pour tout le monde. Ceux qui n’ont pu l’imaginer ne sont pas ici pour l’apprécier.

Le destin manifesté est votre vie telle que vous l’avez créée, telle que vous la vivez ; c’est également ce que vous avez créé, qui est là où vous en êtes maintenant. Le destin manifesté par rapport au drame humain , en vérité à l’élément humain, se matérialise dans vos vies en accord avec les choix que vous avez effectués, choix basés sur l’attitude générale que vous avez développée. Donc si vous êtes prisonniers de votre ego altéré et que votre vie n’est rien d’autre que la répétition rapide d’hier, alors, par choix, vous vivez une attitude répétitive qui crée constamment le même lendemain.