≡ Menu
Ère nouvelle

La stratosphère

Le déséquilibre

Qu’est-ce qui en résulte ? Vous vous retrouvez aujourd’hui avec un trou béant dans la stratosphère, dans la région du pôle Sud. Il est si grand qu’on évite maintenant d’en parler. Tellement que les chercheurs ont entrepris de se retirer de cette région car les radiations s’engouffrant dans ce trou provoquaient l’apparition de cataractes dans leurs yeux. Votre atmosphère est constituée des vestiges de ce qui était auparavant de grands océans entourant la terre.* Ces « océans » consistaient en une immense et épaisse couverture nuageuse. Et lorsque l’eau se déversa sur la surface et créa une planète plus féerique, une couche très mince, délicate, continua d’entourer la Terre et la vie commença à se développer, les saisons naquirent et les régions arides furent créées. Le monde était alors un immense et fabuleux Éden, Shambala si vous voulez.

Et, par le processus de l’évolution, toutes sortes de formes de vie purent s’épanouir dans cet environnement, cette émeraude dans l’univers.

En mon temps et même auparavant, il y avait beaucoup à raconter sur ce sujet. Car avant mon époque, nonobstant ce que certains de vos scientifiques peuvent dire, il y avait des gens très intelligents qui évoluaient sur cette planète. La lumière constituait leur moyen de locomotion. Et d’ici très peu temps, par suite d’une série de tremblements de terre, vous serez en mesure de contempler des vestiges de cette génération depuis longtemps disparue.

À mon époque, les moyens de transport n’étaient pas aussi ingénieux, il faut bien le dire. Il n’y avait pas de pétrole, ça aussi est à souligner. Mais mon époque était en harmonie avec l’environnement. Ma fille me taquinerait sûrement en me disant que mon peuple sentait mauvais. C’est la vérité, les gens sentaient mauvais ! Et pour la plupart nous n’avions pas toutes ses commodités qui ont créé chez vous de larges postérieurs. C’est également une vérité. Et pourtant, même en mon temps, la destinée de l’homme était d’évoluer, de développer tout son potentiel, car la vie est un cadeau. Votre Terre, cette planète si douce et si chère, est un être vivant et constitue un cadeau de la création. Elle est promise à un statut encore plus grandiose que ce qui a été connu et à mon époque.

Parallèlement à l’éveil de la civilisation, les forêts des grands pays ont été ravagées. Ce manque de respect envers la terre est à l’origine de la disparition de la couche d’humus et des forêts. Tout ce qui reste maintenant du sol, c’est de la poussière soulevée par des vents secs et brûlants. L’homme s’est déplacé vers d’autres régions, sans jamais apprendre de ses erreurs. Bien que la Terre appartienne vraisemblablement au Seigneur, l’homme se l’est appropriée et en a fait ce qu’il a voulu, prenant pour acquis qu’il n’en supporterait pas les conséquences de son vivant. C’est une erreur. L’une après l’autre, et jusqu’à celle-ci (pour employer un euphémisme), les civilisations se sont adonnées au viol et au pillage des ressources de la terre, comme vous les appelez. Sachez que ces éléments naturels sont essentiels à la vie, même à celle de la Terre. Mais la civilisation la plus caustique, la plus réductrice, la plus agonisante est celle qui s’appuie sur la haute technologie et se maintient en place par appétit du pouvoir et de la cupidité. Et ce pouvoir contrôle tout, même l’utilisation des carburants fossiles.

Ces déchirures dans votre stratosphère n’ont pas toujours existé. Il est certain que l’érosion de votre stratosphère a débuté avant le tournant de ce siècle, avec la combustion du charbon, et elle s’est accélérée avec la découverte du pétrole. Lorsque vous consommez des carburants fossiles, sans une contrepartie appropriée qui permette à l’atmosphère terrestre de se régénérer, qu’advient-il des résidus de cette combustion ? Pensez-vous qu’ils se perdent dans l’espace ? Non. Ils ne s’en vont pas dans l’espace. Ils demeurent prisonniers de l’atmosphère et sont ainsi maintenus autour de la Terre. En ce moment même, les résidus des feux que vous brûliez dans vos mansardes il y a un siècle dérivent encore dans votre atmosphère.

Chaque fois que vous faites démarrez le moteur de votre automobile, vous envoyez quelque chose dans la stratosphère. Et où croyez-vous que cela va se loger ? Cela se dissipe et disparaît de votre vue, mais où cela s’en va-t-il ? Ce gaz d’échappement monte et est ensuite retenu dans la ceinture de pollution qui enserre la Terre. Chaque fois que votre technologie modifie des structures moléculaires et crée des produits chimiques, où pensez-vous que les vapeurs et les sous-produits s’en vont? Dans cette ceinture. Ils y demeurent. Ils ne s’en vont pas sur la Lune, ni sur Mars, ni sur le Soleil. Il reste autour de votre Terre.

Faute de l’équilibre normalement assuré par les arbres majestueux et les feuillages des grandes forêts, les dioxines ont atteint un tel niveau de concentration dans la stratosphère qu’elles sont en train de gruger la couche sise en dessous. Vos médias n’ont pas accordé assez d’importance à la situation. Et pourquoi ? Parce que s’ils en avaient parlé, les médias auraient dû également expliquer ce qui cause le problème. Ce n’est pas seulement le fréon qui cause le problème, mais aussi les émissions et les déchets chimiques, poisons qui s’échappent des engins et s’agglomèrent dans votre atmosphère.

Quelles seraient les conséquences pour chacun de se lever et de dire : « il faut mettre un terme à cela » Vous remettriez en question l’une des grandes industries dont dépend votre pays : la production automobile, la fabrication de moteurs à combustion interne.

Qui voudrait remettre en question vos modes de transport ? Qui voudrait remettre en question le type d’énergie qui alimente vos maisons ? Très peu de gens sont prêts à se passer de leur automobile et à perdre leur emploi. Même si c’est essentiel à l’équilibre de la nature, très peu de gens sont prêts à se passer des carburants fossiles, a renoncé à l’air climatisé, créé artificiellement. Il y a dans votre pays ceux qu’on appelle les « environnementalistes » et qui ont travaillé fort. Ils commencent à accorder plus d’attention à cet aspect. Ils ont rencontré des environnementalistes reconnus d’autres pays et, ensemble, ont pris la décision de réclamer l’arrêt de la production du fréon. Mais ils ne pourront amorcer le déclin de cette production avant la fin du siècle, parce que le fréon est nécessaire à la croissance économique des pays du Tiers Monde.

La nature, la douce nature réagit dans son corps physique exactement comme vous le faites dans le vôtre. Sa plus grande bataille, aujourd’hui, elle la mène contre les dommages causés à son enveloppe physique, particulièrement par les carburants fossiles. C’est simple. Cependant, les carburants fossiles sont devenus un instrument de pouvoir et un moyen d’échange, une nécessité absolue dans votre pays et dans le monde, dont on ne peut pas se défaire facilement. Mais si on n’y parvenait, ceux qui convoitent le contrôle absolu perdraient leur fouet à neuf queues.

Qu’a-t-on fait en ce sens ? Depuis le tournant du siècle et jusqu’à tout récemment, un groupe d’entités invisibles, inconnues de vous, ont provoqué sur le plan éthérique des explosions dans la stratosphère, que quelques-uns d’entre vous ont observées. Elles sont apparues comme des boules de feu vertes et brillantes. D’où venaient ces êtres et que faisaient-ils ici ? Pendant un certain temps, personne n’a compris cette énigme ni quel était leur but. Leur objectif était d’essayer de sauver votre environnement. Quelques-uns de vos frères de l’espace (oui, vous avez des frères qui vivent sur d’autres systèmes stellaires et dans une autre dimension), donc ces frères firent exploser ces boules de feu vertes dans votre stratosphère, dans l’espoir de stopper l’érosion de cette couche atmosphérique. Les explosions étaient plutôt ordinaires. Il n’y en a plus eu depuis déjà un bon moment, car cela constitue une interférence dans vos affaires. En effet, vous êtes arrivés au point où vous devez vous réveiller et devenir conscients de votre royaume. La Terre a déjà pris « l’affaire en main ». « En main » n’est probablement pas le terme approprié. En fait, la Terre prend des mesures correctives, par l’intermédiaire de ses failles sismiques.

Non seulement avez-vous un trou massif au-dessus du pôle Sud, mais vous en avez un autre en formation dans les régions nordiques. Il recouvre complètement la zone du Groenland, au nord-est du Canada et il y en a également un qui se forme au-dessus de la côte est américaine. Ils sont plutôt nombreux maintenant et il s’en forme partout, à cause des dioxines qui dévorent les substances créatrices de l’oxygène. Voilà, ce n’est certes pas là le type de nouvelles que vous préférez entendre. Car les radiations ont un impact direct sur l’écosystème délicat de votre planète. Elles vont provoquer des mutations chez les poissons des mers. Vous le verrez bientôt dans les bulletins de nouvelles, car il faudra bien fournir une explication à ce phénomène. Et ils en retraceront l’origine en remontant jusqu’au plancton. Vous connaissez le plancton ? C’est une créature merveilleuse. Ils vont découvrir que la radioactivité qui passe tout droit à travers ces orifices provoque des mutations du plancton et l’apparition d’espèces hybrides incapables de se reproduire. Le plancton se situe au début de la chaîne alimentaire dans la mer. Comprenez-vous ?

pages: 3032