≡ Menu
Ère nouvelle

La souveraineté

Vous pouvez défaire ce que vous avez créé

La souveraineté est une chose pratiquement perdue. C’est presque un rêve mythique, quelque chose d’intangible dans ce monde de réalités et de faits froids et durs. Pourtant, c’est l’objectif ultime de toute entité que de parvenir à cette compréhension. Vous pouvez défaire ce que vous avez créé en vous sortant du piège et en allant de l’avant. Cela peut vouloir dire de vivre à partir de votre terre, dans une cabane et de faire pousser votre propre nourriture. Si cela signifie accumuler le plus d’or possible dans les prochaines quatre ou cinq années (comptées à partir de …) et laisser le génie éclore en vous chaque fois que vous en avez l’occasion, pour obtenir votre liberté, alors faites-le. Je vous aiderai. Ainsi soit-il !

Chaque chose ennuyeuse de votre vie est une répétition provenant de l’ego altéré

Cela veut dire reprendre votre dignité et votre pouvoir. C’est ce que signifie vivre à partir du Dieu de votre Être, plutôt que de votre ego altéré. Si vous affirmez pour la première fois de votre vie c’est de laisser pousser vos cheveux, alors faites-le ! Si cela veut dire prendre votre vie en mains, faites-le ! Si cela signifie changer et aller de l’avant, alors aller de l’avant.

Si vous êtes conscient que chaque action ennuyeuse dans votre vie se répète inlassablement, réagissez ! Et allez de l’avant.

Le génie naît uniquement dans l’audace d’une affirmation

Et cela peut très bien signifier, pour la première fois de votre vie, de parler avec le Seigneur Dieu de votre être et d’affirmer une vérité avec hardiesse. Et cela peut signifier, peut-être, que tout le monde vous méprisera à la suite de votre affirmation, mais vous serez devenu un individu ! Et vous n’aurez pas besoin d’abandonner quoi que ce soit. Vous n’aurez pas à trahir quiconque pour aimer Dieu. Vous n’aurez jamais besoin de céder quoi que ce soit aux hommes pour l’amour de Dieu. Le génie naît uniquement dans l’audace d’une affirmation et de l’action. Y a-t-il une grande lumière qui marche à vos côtés ? Est-ce que les circonstances vous le permettent ? Êtes-vous choisi ? La foule sans visage ne sera pas choisie, car les gens de cette foule ont choisi de ne pas faire de choix.

pages: 5052