≡ Menu
Ère nouvelle

La religion catholique

Il y a beaucoup de chrétiens mais peu de Christiens

Il ne me faudrait pas beaucoup de temps pour vous énumérer les rares membres de communautés religieuses qui avaient plus d’amour pour Dieu que pour leurs dogmes, leurs rituels et leurs objets de culte, qui incarnaient le clergé, le ministère et toutes les religions dans la vérité profonde de la bonté et de la miséricorde éternelles, enfin qui nourrissaient un respect divin pour l’être humain et qui ont vécu de façon vraiment christique. Vous savez, il y a beaucoup de chrétiens, mais très peu de Christiens qui ont travaillé à aider l’humanité pour des motivations autres que religieuses (ce qui d’ailleurs n’a rien à voir), mais plutôt sur l’impulsion de leur Dieu à l’intérieur et de leur amour authentique pour leurs frères.

Votre histoire est jalonnée par des êtres de cette envergure. Et plusieurs d’entre eux auraient joyeusement donné leur vie pour vous, car, pour eux, la mort était une transfiguration. Ils n’avaient pas peur de mourir et ils auraient donné leur vie pour n’importe qui d’entre vous. Telle était leur grandeur d’âme. Ils étaient centrés à l’intérieur d’eux-mêmes et véritablement animés par l’Esprit, le même Esprit dont nous parlons ici en rapport avec les jours à venir.

Ces grandes figures n’étaient pas dominées par leur ego altéré ni par leurs préjugés, ni même par leur propre vie. C’est l’Esprit qui les faisait agir. Le clergé et les religions auraient dû se sentir honorés de compter dans leurs rangs des êtres si nobles. Il en reste encore quelques-uns de vos jours. Mais la religion a failli à ses devoirs envers le peuple. Par contre, la vérité de Dieu et le Christ en vous vous ont été fidèles. Et ils ne vous abandonneront jamais.

J’aimerais que vous sachiez qui les catholiques ont blâmé pour la Peste noir du XIVe siècle. Ils l’ont mis sur le dos du peuple juif en disant que « la malédiction qui pèse sur ce peuple avait causé la peste » et avec ce cri de guerre, ils ont mis en branle un mécanisme qui a abouti à la destruction d’un peuple. Vous avez toujours eu besoin de boucs émissaires, n’est-ce pas ? Ainsi, les juifs furent emprisonnés et assassinés, leurs propriétés furent saisies, leurs biens confisqués et versés au trésor du roi. Et cette opération fut menée avec la bénédiction de la religion !

Savez-vous que cette grande religion qu’est le catholicisme a toujours été tributaire de la situation économique du monde ? Savez-vous qu’elle a trahi ses fidèles depuis des siècles ? Pas tous ses représentants, mais beaucoup parmi eux. Ils ont maintenu leurs ouailles dans l’ignorance. Ils ont continué de diviser les hommes d’avec leurs femmes ; les femmes d’avec leurs maris. Ils ont fait obstacle à l’égalité des humains entre eux. Ils séparent au lieu d’unir. Leurs pratiques engendrent la division, au lieu de rassembler dans la paix et l’amour.

Et aujourd’hui encore, vous continuez d’ostraciser ceux qui sont accablés par une forme de peste en raison de l’orientation sexuelle qu’ils ont choisi pour cette vie. C’est ignoble d’agir ainsi au nom de Dieu ! Car nous sommes tous Dieu, créés à même l’essence de cette Essence. Et pourtant, vous voulez encore maintenir ces gens dans l’obscurité, en encourageant la haine et les préjugés.

Votre bible a subi des modifications par rapport à sa version originale, de façon à fortifier et à appuyer le dogme de l’église régnante. Les dirigeants des religions exercent un ascendant sur des millions de personnes. Pourquoi ne parlent-t-ils pas et ne vous renseignent-t-ils pas sur la vraie nature de la bête ? La bête n’est pas un esprit qui me ressemble. C’est l’ennemi même qui leur donne leur pouvoir !

Mais ils tournent la tête, ils se taisent, car ils perdraient l’accès aux ondes radio s’ils proclamaient la vérité. S’ils disaient à leurs gens : « Voici les temps qui viennent, Voici la prophétie. Et par l’esprit qui m’anime, je la comprends de la façon suivante. Yeshua ben Joseph ne viendra pas par la voie des airs vous secourir au seuil des Tribulations. Il n’a jamais été question d’une telle opération dans le Livre des Livres, cela a été ajouté. « Mais ils ne le diront pas. Au lieu de cela, ils vont vous convaincre que la seule voie qui mène au salut est leur parole. Et comment font-ils tenir cet enseignement debout ? Comment vous «possèdent-ils»? En recourant à la superstition, aux démons, et aux esprits malins ; en se servant de gens malfaisants qui vous crucifieront en disant : « Je l’ai fait pour le bien de ton âme. »

Il est donc dissimulé la vérité à des millions de gens. Mais quelle est-elle cette vérité divine sans cesse en évolution ? S’est-elle arrêtée il y a 2000 ans ? Et dans quelle mesure fut-elle correctement rapportée 200 ans après l’événement ? Croyez-vous que Dieu peut évoluer ?

Il y a des millions de gens qui haïssent et méprisent quiconque ne partage pas leurs croyances, qui voient d’un œil soupçonneux tout ce qui ne fait pas partie de leur clique et de leur religion. Ils sont méfiants face à la liberté de penser. Parce qu’ils sont habitués à ce que quelqu’un pense et vive à leur place et leur dise quoi faire. Dès lors, les messagers des derniers jours se font accoler l’étiquette de marchand de sable, de la bête, de l’Antéchrist. Et je sais qu’ils ont essayé de m’étiqueter pour vous dissuader d’entendre la vérité !

Ainsi, les gens se bouchent les oreilles et la vérité n’est jamais entendue, car ils sont plongés dans la peur et la superstition. Ils s’attendent à voir une vraie bête, vile et laide, affublée de dix cornes, qui viendra de la mer et les dévorera. C’est l’idée qu’ils s’en font : un démon sortant des entrailles de la Terre, qui se met à pourchasser les humains avec une fourche à foin et à les conduire comme un troupeau dans un trou où brûle un feu éternel. Et l’existence de ce démon les ravit, car il est le messager qui châtiera ceux qui refusent de les suivre : « Si vous ne m’écoutez pas, vous allez brûler en enfer. » Exact ? Pouvez-vous concevoir cela ?

Il y a des millions qui ne se doutent absolument pas de ce qui s’en vient. Ils ne pressentent pas le danger qui est réel. Ils n’ont aucune idée de la vraie nature de la prophétie. Et on les garde dans cette ignorance, on les abuse intentionnellement afin qu’ils emploient leur temps à penser à leurs péchés et à leurs iniquités. Et s’ils n’ont commis aucun péché, on leur en créera sur mesure. On leur dit qui craindre. On leur dit qui est le méchant. Leur attention est détournée vers tout le monde sauf eux-mêmes et on les maintient dans la croisade de la parfaite ignorance.

pages: 5961