≡ Menu
Ère nouvelle

La liberté de choix

La superconscience ne viendra jamais si vous tournez en rond

Lorsque vous redécouvrez le plein sens de la liberté de choix, vous recommencez à évoluer. Vous deviendrez des êtres humains progressifs, pourvus d’attributs divins, et vous ferez l’expérience de la superconscience. Mais ce n’est pas en tournant en rond sur le même vieux problème que vous parviendrez à la superconscience. Vous ne connaîtrez jamais un trait fulgurant de génie pur, si l’ensemble de vos pensées et de vos émotions sont reliées au stress, à la tension et à l’endettement. Vous n’entreverrez jamais de grandes visions si votre attitude générale reflète la pénurie. Vous ne verrez jamais ce qu’il y a dans le ciel, si vous marchez toujours la tête basse, tourmenté par votre dernier échec amoureux.

Et vous ne percevrez jamais la gloire qui accompagne ce qui vient, en restant branché à votre téléviseur et en vous laissant absorber par des problèmes illusoires. Vous comprenez ce que je vous dis. Je le sais. Comment ferez-vous pour voir vos grands frères ? Ils s’en viennent. Certains sont déjà là. Et ils vous connaissent. Comment les verrez-vous si vous ne regardez jamais en l’air. Et comment entendrez-vous la « sonnerie du téléphone » si la radio joue à tue-tête ? Comment saurez-vous que cette magnifique tonalité, ce sont eux qui essaient de vous joindre ? Vous savez, ces sons qui résonnent dans vos oreilles et que plusieurs d’entre vous entendez déjà et que beaucoup d’autres commencent à percevoir ? Ce sont vos grands frères qui vous disent : « Allô, j’écoute, êtes-vous là ? » Comment pourrez-vous les entendre si vous êtes occupés à autre chose ? Parce que la belle tonalité que plusieurs d’entre vous entendez ne provient pas d’une défaillance auditive. Ne laissez personne vous convaincre de cela.

Je ne peux vous forcer à faire aucune de ces choses. Ce n’est pas mon intention. Je voudrais plutôt que vous découvriez la vérité par vous-mêmes et que vous agissiez en conséquence. Sachez que je me tiens près de vous, car vous êtes mes frères et soeurs. Oui, vous l’êtes. Mais vous seul pouvez commander à votre magnifique volonté. Et moi, en tant que votre frère et votre égal, je ne peux vous dicter votre ligne de conduite et encore moins vous forcer à la suivre. C’est là le jeu de quelqu’un d’autre que je ne vais certainement pas imiter.

Ce site contient tellement d’informations que vous pourriez commencer dès maintenant à manifester tout ce dont vous avez besoin. Assez d’informations pour vous apprendre à n’avoir peur de rien. Et si vous manquez de courage, peut-être est-ce là votre seule peur. Cela aussi, c’est un choix. Il n’y a rien que vous ne puissiez accomplir, vous pouvez TOUT faire. C’est vous qui tirez la ficelle, qui fixez les limites.

pages: 6365