≡ Menu
Ère nouvelle

Ces forces occultes qui mènent le monde

Les politiciens ne naissent pas…

Maintenant, jetons un regard sur l’Amérique et sur un roi. Son roi ou… président, comme vous dites (ce n’est qu’un autre titre, la seule différence est qu’il ne porte pas de couronne), représentait tout ce que le peuple américain désirait. Il le représentait vraiment. Par conséquent, la haute finance le trouvait faible. Il était considéré comme un adepte de la liberté. Il était également considéré comme étant un personnage célèbre, et les Américains idolâtres les gens célèbres. Il était idéaliste et il a réellement été élu à ce poste. En passant, vous ne verrez jamais le visage d’un Homme Gris dans les journaux ou à la télé. Vous n’entendrez pas parler d’eux, ils fonctionnent dans l’anonymat. C’est voulu ainsi. C’est préférable pour les affaires.

Je veux que vous sachiez quelque chose au sujet de ce dernier « roi » américain (Ronald Reagan). Il est un grand homme. Et il y a également une autre raison pour laquelle il s’est trouvé à cet endroit. Il n’a pas été tout à fait la marionnette que vous pourriez imaginer. Ce président américain entretient un grand amour de Dieu et de ce qui est droit. Les Hommes Gris pensent que quiconque croit en Dieu et un idiot superstitieux. Et ils sont conscients qu’ils peuvent utiliser cette superstition et leur incrédulité à leur avantage. Et ils l’ont fait.

Ce président, je veux que vous le sachiez, aime Dieu à sa manière. Pour votre information, il a une conscience très développée. Alors qu’il était en poste, il priait chaque nuit pour obtenir conseil. Son désir de revaloriser la machine de guerre américaine partait d’une bonne intention car, à l’instar des gens de la classe moyenne, il voyait que la liberté pouvait être mise en péril à n’importe quel moment par les communistes. Il était naïf. Il perçut qu’il était important de reconstruire la force de cette grande nation, de façon qu’elle soit à jamais en mesure de protéger ses frontières, ses alliés et son image. Le peuple l’aimait.

Il s’employa immédiatement a réaffecter les centurions à la garde des portes de l’Amérique. Cela nécessita beaucoup d’or et la réserve fédérale ne fut que trop heureuse de lui en prêter. Alors eux aussi l’ont aimé. Les fabricants d’armes l’ont aimé, car il était en train d’accroître l’armement dans ce pays. Et il était convaincu de faire ce qu’il fallait. Vous devez comprendre cela.

Au cours du déroulement de son mandat, il devint plus conscient de ce qui l’entourait, et de ce qui se tramait réellement dans le monde. Il essaya désespérément de changer cela car son âme est toujours habitée par une innocence et un amour de la liberté et de son pays.

Dans une situation de faiblesse, il travailla avec diligence à maintenir les investissements étrangers hors des États-Unis. Il s’apercevait que ces investisseurs avaient un plan derrière la tête en achetant des terres agricoles improductives, des terrains et des sociétés commerciales. Il agit alors dans le but d’empêcher la mainmise étrangère sur son pays car, dans son esprit, les États-Unis appartenaient au peuple. Pas à d’autres, mais à ses citoyens.

Et ce fut par un matin pluvieux qu’il prit pleinement conscience des forces occultes qui mènent le monde. Pour la première fois, il comprit pourquoi il ne pouvait prendre les décisions qu’il voulait prendre et il tomba gravement malade. Il ne fit plus confiance à personne. Aviez-vous entendu dire qu’il ne voulait plus parler à personne ? Il ne le pouvait pas. Il n’avait personne à qui faire part de ses sentiments. Ce roi ce débattit pour lancer l’idée, via les médias, de créer la Banque centrale des États-Unis, qui deviendrait la banque du peuple américain.

pages: 1416